Ark Invest, qui se concentre sur l’investissement dans l’innovation disruptive comme l’IA et la biotechnologie, pense que le bitcoin pourrait être multiplié par 10 au cours des cinq prochaines années, passant de la capitalisation boursière actuelle de 200 milliards de dollars à 3 billions de dollars.

Dans une analyse complète, ils suggèrent que le bitcoin peut capturer de nombreux marchés, à commencer par les réseaux de règlement pour l’échange de valeur. Ils disent:

«Aux États-Unis seulement, les dépôts totalisant 14 700 milliards de dollars génèrent chaque année 1,3 quadrillion de dollars de volumes de règlement entre et entre les banques.

S’il devait capturer 10% de ces volumes de règlement à une vitesse de dépôt similaire, nous pensons que le réseau Bitcoin Code serait multiplié par sept, passant d’environ 200 milliards de dollars à 1,5 billion de dollars.

Ils n’expliquent pas tout à fait pourquoi les banques utiliseraient le bitcoin pour régler leurs comptes au lieu de leurs propres systèmes de la Fed, mais un autre marché potentiel est la protection des actifs.

«À notre avis, une allocation raisonnable au bitcoin rapprocherait la probabilité qu’un régime corrompu ou malavisé confisque des actifs – que ce soit par inflation de la monnaie fiduciaire ou par saisie pure et simple – au cours de la vie d’un individu.

Si cette probabilité était de 5% en moyenne à l’échelle mondiale, la capitalisation boursière de Bitcoin, ou la valeur du réseau, pourrait être multipliée par 10, passant de 200 milliards de dollars à 2,5 billions de dollars.

Ceci est en outre complété par le fait que le bitcoin est meilleur que l’or selon Ark Invest, déclarant:

«Les partisans appellent souvent le bitcoin l’or numérique car il améliore de nombreuses caractéristiques de l’or physique.

Non seulement le bitcoin est rare et durable, mais il est également divisible, vérifiable, portable et transférable, qui protègent tous de la menace de la centralisation.

Selon nos recherches, s’il prenait 10% des parts du marché de l’or physique, la valeur du réseau de Bitcoin pourrait augmenter de près de 1 billion de dollars, soit 5 fois sa base de 200 milliards de dollars aujourd’hui.

Cela chevauche quelque peu le marché potentiel lié à l’inflation, en particulier dans les pays moyennement à sous-développés:

«Bien que Bitcoin n’ait pas suffisamment évolué pour desservir toute une économie, nous pensons que la demande de Bitcoin dans les marchés émergents devrait augmenter à mesure que son infrastructure atteint une masse critique.

Si le bitcoin devait capturer 5% de la base monétaire mondiale en dehors des quatre plus grandes monnaies fiduciaires – dollar américain, yen, yuan, euro – sa capitalisation boursière pourrait augmenter de 1000 milliards de dollars, comme indiqué ci-dessous, soit une multiplication par 6 de 200 milliards de dollars. aujourd’hui à environ 1,2 billion de dollars. »

Ensuite, nous arrivons à la partie la plus intéressante de l’analyse qui mérite d’être lue dans son intégralité, car nos faits saillants ne peuvent rendre justice à cette analyse approfondie du bitcoin en tant qu’investissement stratégique.

«Indépendant des règles et réglementations traditionnelles et, généralement non corrélé au comportement d’autres classes d’actifs, le bitcoin pourrait servir d’allocation stratégique dans des portefeuilles bien diversifiés, malgré sa volatilité.

Nous pensons que les faibles corrélations entre les classes d’actifs traditionnelles et le bitcoin devraient minimiser les risques idiosyncratiques et réduire la volatilité globale, ce qui se traduit par des rendements ajustés au risque plus élevés.

Pour illustrer la faible corrélation du bitcoin par rapport aux autres classes d’actifs, nous avons calculé la corrélation mobile de 90 jours entre le bitcoin et neuf autres actifs sur les 10 années allant de mai 2010 à juin 2020, [photo, en vedette]. Comme le suggère cet échantillon, pour la plupart, le bitcoin n’a pas été corrélé aux classes d’actifs traditionnelles et à diverses actions.

Cette qualité du bitcoin en tant que classe d’actifs non corrélée est établie depuis longtemps, ce rapport concluant également que «les corrélations pour chaque actif ont tendance à se centrer autour de zéro, indiquant peu ou pas de corrélation.

Mais ensuite, ils examinent d’autres facteurs qu’un investisseur institutionnel intéressé pourrait prendre en compte, comme les volumes de négociation. Ils disent:

«Agrégé de différentes manières, le volume des transactions de Bitcoin varie de 200 millions de dollars à 12,4 milliards de dollars par jour.

Pour une institution acheteuse déployant de nouveaux capitaux, les marchés du dollar américain sur les principales bourses sont peut-être les plus pertinents. Compte tenu de 200 millions de dollars de transactions quotidiennes, une institution acheteuse limitée à 10% du volume pourrait déployer environ 20 millions de dollars par jour.

En incluant les principales monnaies fiduciaires, cependant, le volume des échanges quotidiens de Bitcoin triple pour atteindre 600 millions de dollars, le dollar américain représentant environ la moitié du total.

Stablecoins a de nouveau plus que triplé le volume de trading quotidien de Bitcoin pour atteindre 1,9 milliard de dollars, principalement grâce à Tether. L’ajout de crypto-monnaies au mix augmente le volume des transactions de 700 millions de dollars.